Faille St Blaise - Aspremont

Aller directement à la Fiche descriptive de la faille...

Plans de situations

Situation géographiqueSituation géologique


Retour Situation Générale

Fiche descriptive

Contexte géologique La faille de Saint Blaise – Aspremont limite le système d’écailles tectoniques de l’arc de Nice à l’Ouest. C’est un décro-chevauchement qui place les séries mésozoïques sur les conglomérats pliocènes du Var. La géométrie de la faille et son prolongement vers le sud sont inconnus. Sa géométrie et son extension en profondeur sont aussi hypothétiques.
Longueur Au moins 15 km entre Saint Blaise et le littoral.
Le prolongement possible en mer est inconnu mais pourrait augmenter significativement la longueur de cette structure.
Direction moyenne N 170E
Pendage 80° à 60° E
Cinématique Décro-chevauchement dextre
Segmentation
Inconnue Point sud :
43,695N
7,264E
Point nord :
43,838N
7,224E
Profondeur
Hypothèse 1 :
la faille est enracinée dans le socle cristallin

Minimum : 0
Maximum : 10 km
Hypothèse 2 :
la faille est enracinée à la base de la couverture sédimentaire

Minimum : 0
Maximum : 3 km
Indice pour la géométrie en profondeur Il n’y a pas d’observation précise. Sur les coupes, le pendage de cette faille est toujours fort. Sa prolongation en profondeur, dans le socle cristallin, est hypothétique mais reste une solution simple pour expliquer la localisation de la limite occidentale de l’arc de Nice.
Le prolongement en profondeur de cette faille pourrait aussi ne pas être à l’aplomb de ses traces de surface mais se trouver décalé vers l’est par suite du glissement de la bordure occidentale de l’arc de Nice (cf faille de Blausasc, même cas).
Profondeur sismogénique régionale 10 km
Magnitude possible Hypothèse 1 : M=6,0
Hypothèse 2 : M=4,0
Sismicité actuelle Très faible
Sismicité historique Non répertoriée
Indices de déformation récente Aucune trace de déformation active n’a été observée mais le chevauchement recouvre les conglomérats du Var dont l’âge varie, suivant les auteurs, du Pliocène au Quaternaire.
Bibliographie
  • Larroque C., Béthoux N., Calais E., Courboulex F., Deschamps A., Déverchère J., Stéphan J.F., Ritz J.F. and E. Gilli (2001). Active and recent deformation at the Southern Alps – Ligurian basin junction. Netherlands Journal of Geosciences, 80, 255-272.
  • Schroetter J.M. (1997). L’enregistrement sédimentaire de la déformation mio-plio-quaternaire sur la bordure ouest de l’arc de Nice. DEA Dynamique de la Lithosphère, Université de Nice-Sophia Antipolis, UMR Géosciences Azur, 117 pp.
Compilation 2007 – C. Larroque (UMR Géosciences Azur)

Retour Haut de page

Retour Situation Générale